L'activité de loisirs éducatifs coïncide avec la création de l’association en 1978 : permettent d’agir en termes de prévention primaire et secondaire en offrant aux enfants et jeunes adolescents une alternative à la rue, l’ennui, les écrans ou les tâches ménagères afin de :

  • leur proposer une ouverture, de connaître d’autres espaces et d’autres personnes
  • favoriser leur épanouissement physique, psychique et intellectuel
  • répondre à leurs besoins de loisirs, de vacances
  • leur (re)donner une image positive d’eux-mêmes et restaurer ainsi la confiance préalable à toute responsabilisation
  • faire un travail de prévention des conduites à risques et de promotion de la santé
  • les amener plus tard à gérer leur temps libre de façon autonome

La recherche action sur « Le temps libre et les loisirs » menée en 2008 par l’Observatoire de la Vie Locale de la Salle Saint Bruno à laquelle a contribué l’association EGDO permet encore aujourd’hui :

  • d’inspirer la conduite d’actions et de mieux cerner les besoins du jeune public
  • de vérifier la pertinence des activités proposées et des modalités d’accès

Dans cet espace-temps les bénéficiaires développent des compétences psychosociales très utiles à leur développement personnel.

Les jeunes disposent de jeux classiques tels que les puzzles, cartes, jeux de société divers, le baby-foot, caisses à jouets. Des jeux de rôle se créent spontanément autour de la dînette, des poupées, peluches et marionnettes. Des activités d’éveil ponctuelles sont proposées dans ce cadre : dessins, origami, etc.

Les enfants et les jeunes se retrouvent également au « local » pour discuter, entre eux ou avec les animateurs présents, ou se donner rendez-vous.

Certains profitent de ce moment pour aborder des questions très personnelles et viennent chercher là une écoute, une orientation, parfois un refuge aux situations de difficulté qu’ils rencontrent.

Les locaux sont complétés par l'espace jardin doté d’une cabane pédagogique et d’un atelier-véranda. Nous utilisons également régulièrement des locaux mis à disposition par nos partenaires.

Par les modalités minimum de participation demandées :

  • appartenir à la classe d’âge requise
  • respecter le cadre proposé (respect de soi, des autres, du lieu et du matériel)

l’accueil banalisé s’inscrit pleinement dans une démarche de prévention primaire et secondaire.

Tant sur le plan quantitatif que qualitatif, le service offert, aussi bien aux jeunes et à leurs familles qu’à la collectivité, se trouve renforcé par une attention portée aux conditions d’accueil : vigilance/bienveillante.

Nous poursuivons avec nos partenaires le travail de réflexion dans l’objectif d’amener le public encore éloigné d’activités de loisirs à s’inscrire dans une pratique régulière. Dans le cadre du REP nous y incluons par exemple les publics adolescents à la réflexion.L’association a aussi été associée aux travaux du Groupe Recherche Action Jeunes et Espace Public (GRAJEP).

Par exemple « Comment agir ensemble dans l’espace public pour qu’il devienne un lieu de socialisation propice à l’épanouissement de tous ? »

Un ouvrage de Sofyen Brahim aux édition de l'harmattan retraçant le travail réalisé par le GRAJEP a été publié en 2018 montrant comment un collectif d'acteurs de l'intervention sociale se mobilise pour favoriser la participation des habitants.

Cette réflexion a ouvert également une réflexion avec des parents/adultes du quartier sur la question des rixes

Découvrez également à EGDO :