L’envie de trouver des espaces d’activité avait été exprimée à plusieurs reprises dans le cadre des échanges du groupe paroles parents. Cet atelier est issu de la rencontre entre Lydie QUENTIN, directrice de l’association EGDO et coordonnatrice des projets parentalité, Agathe ROUILLIER et Delphine ZINGG, comédiennes et habitantes du quartier de la Goutte d’Or. Le projet a été initié en février 2016 : un atelier mensuel de théâtre pour des femmes du quartier. Cet espace est un lieu d’expression et de lien social réservé à des femmes confrontées aux réalités du territoire, peu représentées sur la place publique et avec un fort besoin d’expression. Cet atelier mensuel, au rythme d’une rencontre tous les quinze jours avec Agathe ROUILLIER et Delphine ZINGG a permi de développer cette action culturelle ouverte aux femmes et de leur permettre d’avoir accès à un atelier de théâtre spécifiquement féminin. Cette action s’inscrit pleinement dans le projet global d’EGDO dont la mission est de co-construire des projets avec et au service des enfants, des jeunes et des adultes de la Goutte d’Or.

Comment le groupe s’est créé ?
Le quartier de la Goutte d’Or offre beaucoup d’actions culturelles, mais les femmes qui y habitent ne s’autorisent pas toutes ce genre d’activités qu’elles considèrent parfois inutiles, inaccessibles ou qu’elles n’envisagent tout simplement pas. Leurs vies sont déjà bien remplies par leur travail, leurs enfants, leur foyer et elles n’imaginent pas pouvoir s’octroyer un temps « rien que pour elles ». Lydie Quentin, qui connaît ces femmes et leurs enfants, inscrits à l’accompagnement à la scolarité ou autres activités portée par EGDO, a su créer un groupe et les convaincre du bénéfice d’une pratique théâtrale régulière, pour s’épanouir, gagner en confiance en soi et s’ouvrir aux autres.
L’assiduité à l’atelier nous a étonnées puis enchantées et nous avons constaté que les effectifs augmentaient à chaque séance. Au bout de 5 séances nous avons constitué un groupe d’une dizaine de femmes.

Paroles d’acteur

Agathe, encadrante : « en ce qui concerne l'atelier, nous avons effectué 16 séances de 1h30 en 2019 (14 séances en 2018). Sur 2018-19 nous avons continué le travail amorcé en 2017 : échauffement corporel, placement de la voix, improvisation seul ou en groupe, exercices d'écoute et d'imagination. Les séances commencent toujours par un petit échauffement puis nous travaillons sur le texte de Bertold Brecht « La bonne âme du Se-Tchouan ».

Des livres ont été achetés par EGDO pour que chaque femme dispose de son propre texte. Après avoir raconté aux femmes la pièce plusieurs fois et lu certaines scènes, nous leur avons proposé de travailler « la scène du débit de tabac », 20 pages dans lesquelles chacune avait un rôle attribué, le travail de mise en scène de cette scène est toujours en cours et nous espérons le poursuivre dès que possible. Elles ont amené des accessoires et des éléments de costumes pour leur personnage.

En 2019, les femmes ont participé à deux événements avec EGDO et avec la compagnie Gaby Sourire :

  • Présentation d’un travail réalisé à partir d’une pièce de Bertold Brecht « La bonne âme du Se-Tchouan », chorégraphiée par Marthe Tamanga et programmée pour la Fête au Jardin dans le jardin pédagogique de EGDO.
  • Participation au Parcours-lectures (rendez-vous de la Charbonnière) sur le thème de la ville et des quartiers programmé dans le cadre de Magic Barbès, rue de la Charbonnière.

Sylvie Haggaï, directrice de l’association Gaby sourire : « avec les Enfants de la Goutte D’Or, c’est une longue histoire, un partenaire mais aussi un complice de tous les instants avec qui nous partageons des objectifs communs.

Pour Gaby Sourire, il est essentiel et nécessaire de proposer au plus grand nombre, jeunes et adultes, des espaces où chacun à la possibilité d’expérimenter, de découvrir une pratique artistique exigeante, de qualité et encadré par des professionnels. Ces temps de partage sont aussi des « outils » indispensables pour maintenir et renforcer le lien social et améliorer le cadre de vie de tous. Lors de la création de l’atelier théâtre avec des femmes du quartier nous avons été sensible à la démarche et c’est pourquoi, nous avons souhaité soutenir cette initiative en créant des liens entre les participants de l’atelier et des actions de la compagnie.
De plus, grâce au travail de Gaby Sourire « sur le terrain » où nous rencontrons régulièrement les habitants, et avec qui nous avons « tissé » des liens de confiance, nous avons observé que plusieurs femmes que nous connaissions participaient à cet atelier. Encadré par deux professionnelles, Agathe Rouillier et Delphine Zingg, l’atelier théâtre est un espace intime où se « joue » des expériences et où se raconte les « choses de la vie » avec respect et professionnalisme. Sans que ce soit une obligation, voire un objectif, il arrive que le désir de se confronter à la réalité de la représentation et de « montrer » aux autres le travail réalisé puisse tout même exister. C’est tout naturellement que la compagnie Gaby Sourire a proposé aux femmes de l’atelier de participer à des évènements de la compagnie dont un en 2018 et deux en 2019. Pour chacune de ces prestations, les femmes de l’atelier ont été des partenaires engagées avec l’équipe artistique de la compagnie et elles ont su s’adapter et profiter de ces belles expériences collectives avec beaucoup de talent ».

Découvrez également à EGDO :