L’aide aux devoirs comprend, outre l’accueil collectif, la possibilité d’un suivi individuel, des cours particuliers ou en tout petits groupes, sont dispensés par matière (selon l’offre et la demande) les mercredis, samedis, en soirée ou pendant les vacances scolaires. Elle s’adresse aux niveaux suivants :

Les jeunes souhaitent notamment profiter de leurs vacances pour revoir des fondamentaux ou renforcer leurs connaissances par des suivis individuels ou en tout petits groupes dans certaines matières et en font la demande. L’organisation se fait en fonction des disponibilités de locaux et des ressources e accompagnateurs bénévoles.

 

benevole referent

 

Par ailleurs, lorsqu’ils souhaitent s’inscrire, les enfants et jeunes relevant d’Ulis (Unités localisées pour l'inclusion scolaire), les non francophones en cours descolarisation ou nouvellement inscrits en UPE2A (Unité d’Enseignement pour les Elèves Nouveaux Arrivants et Allophones) ou classes d’adaptation (CLA) ainsi que les jeunes des Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) peuvent être intégrés aux différents groupes. Leur présence nécessite une vigilance particulière de la part des accompagnateurs. Nous les incitons également à fréquenter les autres activités proposées par l'association. Cela dans le but de favoriser une familiarisation plus rapide à la langue et aux attentes scolaires.

Grâce à la présence d’une référente pour l’activité, le repérage des difficultés et des besoins spécifiquesainsi que la mise en relation avec les bénévoles concernés sont facilités. La coordination et la concertation entre les bénévoles sont aussi favorisées afin d’assurer un meilleur encadrement autour des jeunes. D’autres formes de suivi individuel régulier peuvent se mettre en place.

En 2019-2020 par la force des choses, le dispositif a été mis en place pour une grande majorité des jeunes et enfants, d’abord à distance puis prolongé en présentiel.

En effet, le confinement de l’année 2020 a demandé une organisation qui a eu pour effet d’individualiser les suivis. Ainsi, sur cette période complexe un enfant/jeune se voyait proposé l’aide d’un bénévole à distance pour l’accompagner (en visio ou par téléphone en fonction des outils de chacun) pour son travail scolaire mais aussi pour prendre des nouvelles, proposer des activités et se changer les idées. Malgré la difficulté de ce système, certains suivis ont permis à des bénévoles de trouver une réelle place de bénévole référent. Les appels quasi quotidiens dans la famille ont permis de créer un lien et des échanges avec les parents. Les difficultés du moment ont pu être discutées, échangées avec l’enfant ou le jeune, créant une vraie relation de confiance entre bénévole, enfant/jeune et famille. La grande disponibilité permise par le confinement a conduit les bénévoles engagés à devenir rapidement l’interlocuteur privilégié, attentif et bienveillant, à l’écoute des questionnements du jeune accompagné. Leur permettant de devenir la personne repérée dont l’expérience est mise au service de la scolarité mais aussi des questionnements personnel et/ou professionnel.

Aussi, s’il est vrai que cette période a été difficile, l’individuel quasi imposé, en complément des périodes de collectifs, a permis à des bénévoles de se sentir légitimement référents et d’être aujourd’hui des accompagnateurs solides pour faire le travail avec l’enfant/ jeune. Reconnu comme tel par eux et la famille.

Cette expérimentation lors du confinement nous confirme donc l’efficacité de la mise en place de ce système, mais aussi la quantité de travail que cela suppose et le temps que cela demande (en présence des bénévoles et en coordination).

Pour plus d'informations consultez nos rapports d'activités

Ou

Nous contacter

 

Découvrez également à EGDO :