Un petit groupe se retrouve autour des animateurs dont Aimée Stapleton et Pierre Vivongsa (Les Chaussettes Orphelines, Márcia de Carvalho Paris)

Au menu :

  • tricotin avec les doigts
  • fabrication de pompons
  • apprentissage de techniques de tricot
  • création de tableaux textiles
  • création de peluches
  • tissages

Parmi les créations/évenemnts :

  • réalisation de pièces pour le défilé solidaire à l’Hôtel de Ville
  • mosaïques de chaussettes, à la manière d’un coloriage textile figurant des animaux de la région australienne pour sensibiliser les enfants aux incendies Australiens
  • mosaïques sur une pièce textile pour un défilé aux Écuries Royales de Versailles

Marcia de  Carvalho enfants goutte d or 2019 Marcia de  Carvalho enfants goutte d or Madame Aidara 2019

Paroles d’acteurs

Fatou, 11 ans : « Je fais cet atelier depuis le CE1 et je suis en CM2. J’aime bien fabriquer des choses avec la laine et les chaussettes : des pompons, des bonshommes de neige, des noeuds pour décorer les habits pour le défilé. J’ai participé aux deux défilés et c’était beau ! A l’atelier, il y a une bonne ambiance, on rigole bien et on fait ce qu’on aime » .

Siradou, 32 ans : « On a passé un bon moment moi et mes enfants (Mamadou, 9 ans et Moussa, 2 ans). Mamadou a eu l’opportunité de découvrir l’atelier tricot ; ça lui a beaucoup apporté. Défiler à l’Hôtel de Ville était un beau moment ; je remercie les Enfants de la Goutte D’Or. Il y avait des personnes de beaucoup de cultures et cela m’a plu ; je ne me suis pas sentie à l’écart. J’ai bien été accueilli par Marcia, elle m’a mis à l’aise. Les tenues étaient très belles, nous étions habillés tout en bleu. Ça reste un moment très beau d’avoir défilé devant tous ces gens dans ce beau lieu » .

Aichetou, 8 ans : « Dans l’atelier tricot on apprend à coudre, à faire des chouchous, etc. Je sais bien me servir d’une aiguille maintenant ».

Márcia de Carvalho, styliste  (témoignage à l'occasion du défilé de 2019) : « Il y a eu de nombreux beaux moments, je ne vais pas pouvoir tous vous les citer mais je peux vous raconter mes moments préférés. Déjà, j’ai été très touchée lorsque les enfants de la Goutte d’Or sont rentrés portant leurs créations de l’année et accompagnés des deux sœurs, Aimée et Eva. Ce fut les premiers applaudissements sous la douce et chaude voix de Youssou n’Dour, quelques minutes très émouvantes. Puis vient Madame Aidara main dans la main avec son fils. Une femme d’une élégance et noblesse touchante et un enfant mignon rempli de joie et d'énergie.»